[Musique] La playlist de décembre

Quitte à étendre les horizons de DocteurC.fr, autant le faire carrément.

Dans l’article précédent, je balançais, un peu comme ça, un lien vers une playlist Spotify.
« Merci, au revoir. »

En effet, il serait bon de revenir sur les prémices de DocteurC.fr et de faire un retour dans le passé, à l’époque de doctorcmusic.wordpress.com, un blog qui existe encore et sur lequel j’écrivis dans une vie antérieure des « critiques » musicales. Le style était tremblant, la main maladroite et les textes peu inspirés mais la passion, elle, était bien là.

Faire revenir la musique sur DocteurC.fr a été une décision qui s’est prise toute seule, sans que j’ai quelque chose à y redire. J’étais en train de m’enfoncer de plus en plus profondément dans mes radios Spotify, passant d’un artiste à un autre, en découvrant un tas d’artistes talentueux dont je n’avais jamais entendu parlé avant. Ou presque. J’en ai sélectionné un petit extrait, que j’ai rangé dans une playlist sobrement nommée ‘Novembre 2016’.
C’est à ce moment là que l’évidence s’imposa à moi : si je ne connaissais pas, mais que j’aimais, peut-être était-il bon de faire partager ces découvertes au monde, peut-être trouveront-elles une autre personne pour les écouter et les apprécier. Et si ce n’est pas le cas, quel mal y a-t-il à essayer ?

La démarche a été légèrement différente pour la playlist de Décembre. Elle n’a pas été réalisée en une seule journée et a été, au contraire, le fruit d’une petite réflexion. La limite à 14 morceaux, par exemple, est due au nombre maximal de morceaux affiché en même temps sur mon écran et à la volonté de limiter la durée à environ une heure, histoire de garder une cohérence dans l’ensemble.

Voici la liste des 14 morceaux :

The Weeknd – I Feel it Coming (feat. Daft Punk) • [Starboy – 2016]
Booka Shade – Love Inc. • [Eve – 2013]
Alex Gopher – Back to Basics • [Back to Basics EP – 2016]
DJ Pone – Physical Element • [Radiant – 2016]
Cramp Claude – Trap • [Hurricanes – 2014]
Paul Kalkbrenner – Battery Park • [7 – 2015]
D-Nox & Beckers – Confusion • [Confusion EP – 2013]
Polo & Pan – Dorothy • [Dorothy EP – 2014]
Oliver Koletzki & Fran – Hypnotized • [Hypnotized -2009]
The Silent Partner – Hot Heat • [Dont look & Elephants – 2014]
Waek – Supervision • [Supervision – 2013]
My Dear – Standing in this Dream • [First Time – 2014]
Møme – Playgroung • [Panorama – 2016]
Justice – Stop • [Woman – 2016]

On « le sent venir » avec The Weeknd et Daft Punk dans un morceau qui est pourtant la conclusion de l’album Starboy. Puis la playlist monte doucement en puissance, Booka Shade vous fera peut-être remuer les épaules, Alex Gopher vous ramènera dans les années 90 et DJ Pone qui calmera le jeu en entamant une partie plus calme, Cramp Claude viendra continuer ce calme en vous entrainant dans un piège presque désagréable, mais qui ouvre grand la voie à Paul Kalkbrenner.
Vous ne savez plus vraiment où vous être, mais tout ce qu’il sait, c’est qu’il veut vous faire danser, après 5 minutes, il vous a entrainé avec lui à bonne hauteur et il passe la main à D-Nox. Plus de réflexion, pendant une minute, on ne comprend pas où on va, et puis la basse part et on la suit pendant les 6 minutes d’une monté qui atterri tout doucement vers Dorothy de Polo & Pan, un morceau dans la droite ligne du précédent qui effectue une bonne transition avec le suivant, Hypnotized. Le son se transforme, mais on reste dans un délire deep-house… Et puis The Silent Partner vient donner une coup de pied là dedans, avec ses guitares et ses synthés saturés. Heureusement, Waek revient pour nous sauver avec ses sonorités Daft Punkiennes, des sonorités reprises elles aussi dans le seul morceau vraiment « pop » de cette playlist, Standing in this Dream. On termine tranquillement ce voyage comme on l’a commencé, en remuant des épaules avant d’entrée sur le terrain de jeu de Møme. Le petit gars vient nous dire que la fête est terminée parce qu’après ce qu’il va nous envoyer, on devra aller se coucher. Tout fout le camp, vous êtes debout en train de danser avec vos écouteurs sur les oreilles… Vous réalisez que tous vos collègues vous regardent alors vous vous rasseyez.
Et puis Justice arrive et vous rappelle que rien n’est jamais vraiment terminé… Et vous cliquez sur « Répéter »

Laisser un commentaire